Même les gaffes de Gaston ont une fin

Par Philippe Degouy

Gaston Lagaffe? C’est toujours une collection de BD qui se lit avec le même plaisir. Avec des surprises inattendues du fait de ces jeux de mots ou détails passés inaperçus en première lecture. Publiées chez Dupuis, ces Ultimes bévues illustrent cette réflexion avec de nombreuses planches hilarantes, parfois inédites. Comme un parfait résumé d’une carrière d’employé de bureau passée à inventer des choses aussi inutiles que dangereuses pour l’entourage du gaffeur. Qui d’autre que Gaston pouvait inventer par inadvertance un fer à repasser téléguidé? « Soyez tranquilles, jamais je n’utiliserai ma science à des fins militaires » déclare l’ahuri après un vol de démonstration. Pour l’efficacité du produit, on repassera. « Ah oui, décidément, je sais tout faire » ajoute encore ce petit foutriquet. « Oui, dodo, une sieste, un somme, un roupillon, une ronflette.. » précise  un Prunelle pince-sans-rire.

GastonUltimesOK
Des planches agrémentées d’instantanés En direct de la rédaction, cette rubrique plus littéraire qui plongeait le lecteur au coeur de la rédaction de Spirou, souvent perturbée par les gaffes de Gaston.
Outre les planches inédites et celles réalisées pour des campagnes de publicité (pour les transports en commun, les piles…) le lecteur retrouve également les plus beaux costumes inventés par Gaston pour les bals costumés.  « Ah oui, mais si on danse? » Une question qui n’est sans doute jamais venue à l’esprit de Gaston.  Ou alors avec un retard à l’allumage.

Gaston? C’est Lagaffe qui en parle le mieux ; « bwouais. Quand j’étais jeune, j’ai fait deux ou trois bêtises (et modeste avec cela, ndla). En tout cas, je les ai tous bien emmerdés (surtout Fantasio et Prunelle, ndla) … » Une ultime vignette qui referme un album qui devrait être remboursé par la Sécu pour son effet sur nos zygomatiques. Des ultimes bévues d’une collection remasterisée, avec des couleurs plus fidèles à celles de l’univers de Franquin.
André Franquin aurait aimé atteindre le nombre de 1000 planches du gaffeur Lagaffe. Mission presque réussie puisque le compteur ne s’est pas arrêté loin, à 913 planches. Sur une ultime planche inachevée dessinée en 1996 et présente en guise d’épilogue de ce tome 21. M’enfin!

Gaston Lagaffe 21. Ultimes bévues. par Franquin. Editions Dupuis, 48 pages
Couverture : éditions Dupuis
https://www.dupuis.com/gaston-edition-2018/bd/gaston-edition-2018-tome-21-ultimes-bevues/77023

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s